En pleine nature en Allemagne : partez en voyage avec ces guides

septembre, 12 2022

L’extérieur devient bureau pour les guides nature. Autrement dit, le bureau flexible idéal où seule la météo dicte votre planning. Tous les jours sont différents. Certaines personnes sont faites pour ce métier. Pour ACSI FreeLife, nous avons rencontré trois guides nature d’Allemagne. Laissez-vous séduire par ces sites fabuleux en Allemagne.

Rudolf Achtner, agent dans les gorges à Garmisch-Partenkirchen

Garmisch Partenkirchen

‘La nature de la gorge de Partnachklamm n’est pas docile ‘

Depuis 20 ans, Rudolf Achtner est chargé de la sécurité dans la gorge de  Partnachklamm, longue de 700 mètres et profonde de 80 mètres. « Ici, la nature se dévoile dans toute sa splendeur. Tantôt pacifique, par exemple le matin, quand le soleil pointe sur l’eau. Tantôt sauvage. Être seul dans la gorge au point du jour est une expérience presque mystique. »

Rudolf explique aux visiteurs l’origine de la gorge, surveille les prévisions météorologiques et vérifie que l’écoulement de l’eau et que le sentier ne sont pas entravés par des rochers, des branches ou même des arbres entiers. Il protège ainsi tant la gorge que les visiteurs. « Si la rivière est entravée par un obstacle, un dangereux raz-de-marée peut se produire. » La gorge est proche de Garmisch-Partenkirchen, une excellente destination touristique d’après Rudolf. « Balade, randonnée en montagne, sports nautiques, équitation, quelle que soit l’activité, tout est possible ici. »

Campings à proximité de Partnachklamm

Yvonne Huber, capitaine dans la réserve naturelle de la Forêt de la Sprée

Biosfeerreservaat Spreewald

« Rien n’est plus beau que de raser l’eau comme un martin-pêcheur »

Yvonne Huber connaît la Spreewald et ses canaux comme sa poche. Depuis sept ans, elle guide les visiteurs en bateau dans cette réserve naturelle classée à l’UNESCO. Avec 1 500 km de canaux, ce delta intérieur est unique en Europe. Un site exceptionnel à découvrir en bateau grâce à Yvonne, qui vous guide à travers les canaux vêtue du costume régional. En chemin, elle reste attentive à tout ce qu’il se passe dans l’eau, sur les rives et dans les arbres. « J’adore voir l’effet que la Sprée produit sur les visiteurs. Chaque balade comporte un moment de calme, au cours duquel les visiteurs réagissent à la nature qui les entoure. Une fois, ça a mal tourné. « Il pleuvait et j’ai pris un virage trop rapidement. Il y a eu une rafale de vent, j’ai braqué, le gouvernail a cassé et je me suis retrouvée dans l’eau jusqu’à la taille. »

Campings à proximité de la Forêt de la Sprée

Sandra Wendt, garde forestière, Parc National de Hainich

Nationaal Park Hainich

« Est-ce que je fais parfois des câlins aux arbres ? Seulement pour montrer leur épaisseur aux enfants »

Le lieu de travail de Sandra Wendt consiste en 7 500 hectares de nature sauvage, dans le Parc National de Hainich. Son travail de garde forestière est très varié : surveiller la population de pics-verts (dont sept espèces sont spécifiques à cette région) ou encore renseigner les visiteurs. Sandra aime tout particulièrement la forêt quand il pleut. « C’est un moment très calme et idéal pour observer les animaux. »

Hainich est peut-être l’avant-dernier plus petit parc national d’Allemagne, mais la diversité des paysages, de la faune et de la flore
est énorme. Il fait partie de la plus grande forêt de feuillus du pays et est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. L’arbre préféré de Sandra est le charme européen. « Il a une écorce noueuse et ressemble donc à un arbre de conte de fées. »

Conseil camping
Le Camping Am Tor zum Hainich est un camping calme en périphérie du Parc national de Hainich. Vous pourrez y faire de nombreuses randonnées, mais aussi admirer la vue sur le Süd-Harz.

Pour découvrir d’autres histoires sur le travail des guides nature en Allemagne et obtenir de plus amples informations sur les sites naturels d’Allemagne, rendez-vous ici.

Ce blog est conçu en collaboration avec ACSI FreeLife et l’Office allemand du tourisme

  • Auteur: Laura Mestrum
  • J’aime camper depuis que je suis tout petit. À l’époque, je campais avec ma famille dans une tente en France ou en Croatie, et aujourd’hui, je campe avec tous les équipements et partout. Dans mon propre pays, dans de nombreux endroits en Europe et à l’autre bout du monde. Je suis fait pour vivre dehors, et ne rien faire n’est vraiment pas mon truc. Quand je rentre au camping après une randonnée ou une excursion, je vais souvent faire une partie de badminton, de pétanque ou de ping-pong.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Confidental Infomation