Profiter de la nature et de la paix dans le Haut-Languedoc

novembre, 8 2019

Pour gagner les plages du Sud de la France, de nombreux voyageurs empruntent l’autoroute A7. Néanmoins, la Route du Soleil recèle bien plus de trésors qu’on le pense. En sortant de l’autoroute juste après Lyon et en se dirigeant vers l’ouest, on arrive rapidement dans quelques-uns des plus beaux espaces naturels de France. Les parcs des Monts d’Ardèche, des Cévennes, des Grands Causses et du Haut-Languedoc s’étendent quasiment jusqu’aux pieds des Pyrénées. C’est vraiment dommage de passer à côté de toutes ces merveilles. J’aime beaucoup me promener à pied ou à vélo en pleine nature avec ma femme et notre chien, le choix a donc été très rapide. Nous avons mis la tente dans la voiture et en route ! Direction le Sud de la France !

La préparation de nos prochaines vacances d’été, et le bonheur qui l’accompagne, commence généralement dès le voyage de retour des vacances précédentes. En rentrant chez nous, nous sommes souvent très inspirés par nos dernières vacances et c’est souvent à ce moment-là que nous trouvons les meilleures idées pour les vacances à venir. Nous savions donc déjà l’été dernier que nous irions dans cette région cette année. Le Sud de la France ! Nous en parlions depuis longtemps, il était vraiment temps d’y aller.

Vue sur la vallée de Lacaune depuis le Pic du Montalet

Vue sur la vallée de Lacaune depuis le Pic du Montalet

Une chose était sûre, nous voulions à tout prix éviter la chaleur étouffante de la Méditerranée. Passer la journée à faire bronzette sur la plage, ce n’est vraiment pas pour nous. La verdure, la nature, les animaux sauvages, les rivières, voilà ce que nous préférons découvrir pendant nos vacances. Notre activité préférée est d’ailleurs de nous promener à pied ou à vélo avec notre chien. Toute la côte méditerranéenne étant donc exclue, que nous restait-il dans la région ?

En quête de nature

Rien qu’en jetant un œil sur Google Maps, on s’aperçoit bien vite qu’au nord de la côte se trouvent plusieurs espaces naturels. Grosso modo, de Valence jusqu’à Carcassonne, avec l’autoroute l’A75 au milieu. Les opportunités n’ont pas l’air de manquer par là, dans le Sud de la France, mais loin de la chaleur et de l’afflux de touristes. En zoomant un peu plus, on s’aperçoit qu’il s’agit en fait de 4 parcs naturels accolés les uns aux autres : Les Monts d’Ardèche, les Cévennes, les Grands Causses et le Haut-Languedoc.
Quatre parcs naturels pour le prix d’un ? Une occasion à ne pas manquer.

De nombreuses formations rocheuses vous attendent autour du Lac de Vézoles.

De nombreuses formations rocheuses vous attendent autour du Lac de Vézoles.

Quelques recherches plus tard, j’ai appris que chaque parc possède ses propres caractéristiques, ses propres paysages. Tous magnifiques, tous uniques et tous dignes d’intérêt. Et voilà, la destination de nos vacances 2019 était choisie ! Étant donné la taille de cette région, il n’est pas possible de découvrir le tout depuis un point de chute unique. Nous avons donc divisé le séjour en deux : 10 jours dans le Haut-Languedoc et 10 jours dans les Cévennes. Les dix premiers jours sont donc consacrés au parc le plus au sud, le Haut-Languedoc, qui se prête parfaitement aux promenades à pied ou à vélo. Les dix jours suivants sont dédiés aux Cévennes, plus sauvages, avec des chemins de vélo qui font le bonheur des amateurs de VTT et des cyclistes de vitesse.

Petits campings sympathiques

Nous n’avions plus qu’à trouver quelques campings, ce qui a été très rapide. Nous campons depuis des années en tente dans de petits campings au calme. L’appli Petits Campings Sympathiques est déjà installée sur nos téléphones. Elle est aussi très pratique quand on décide de partir un week-end près de chez nous. Nos critères sont toujours les mêmes : un petit camping, en pleine nature, animaux admis, près d’une rivière ou d’un lac, si possible avec wifi, pour regarder Netflix si jamais la météo se gâte. Et puisqu’on quitte les Pays-Bas pour découvrir la France, nous avons ajouté les toilettes « standard » à notre liste. Pendant les vacances, nous n’avons pas envie de (re)tester les toilettes à la turque …

Les hêtres du Haut-Languedoc sont souvent très anciens.

Les hêtres du Haut-Languedoc sont souvent très anciens.

Notre camping pour la première partie de ce séjour se trouvait près de Lacaune, dans le nord du Haut-Languedoc, quasiment dans les Grands Causses. Pour la deuxième partie de notre séjour, nous avons été attirés par un camping à Meyrueis. Un endroit qui semblera familier à nos compatriotes néerlandais amateurs de cyclisme, avec le bouquin « De renner » de Tim Krabbé.
Dès janvier, nous avons cherché et réservé nos deux campings. Plus rien ne pouvait s’immiscer entre nous et nos vacances. Quelques mois avant le départ, nous regardons toujours les activités à faire dans la région choisie. Le plus important pour nous est de trouver des endroits où nous promener, à pied ou à vélo, et avec notre chien. Eh oui, notre chien et nos vélos partent toujours avec nous. Heureusement pour nous, les deux zones regorgent de chemins de randonnée et de VTT.

En vacances sans vélos !

C’était sans compter sur notre voiture, tombée en panne juste avant le départ. Elle était dans un tel état que nous n’avons pas pu la réparer. Heureusement, nous avons tout de même pu atteindre une agence de location de voiture. Ouf, mais … pas moyen de faire entrer les vélos, ni dedans, ni dessus. La tente et nos affaires passaient tout juste dans la voiture. C’est donc la mort dans l’âme que nous avons dû laisser nos vélos à la maison. Nous n’avions plus qu’à tirer un trait sur nos rêves de randonnées en VTT. Mais bon, au moins, nous étions arrivés jusque-là sans trop de problèmes.

Nous avons dû abandonner nos vélos à contrecœur. Heureusement, nous avons pu compter sur les chemins de randonnées à pied.

Nous avons dû abandonner nos vélos à contrecœur. Heureusement, nous avons pu compter sur les chemins de randonnées à pied.

Après une dernière semaine de travail très intense, le jour du départ était enfin arrivé. Pour éviter les bouchons, nous partons souvent de nuit. 22 heures, nous voilà partis, avec l’espoir d’arriver le lendemain vers 14 heures au camping. En partant de chez nous, il faut prendre direction Maastricht, puis le Luxembourg et ensuite direction Lyon, pour rejoindre l’A75. Ensuite, il nous suffit de suivre l’A75 vers le sud, pour sortir aux environs de Millau. Tout s’est bien passé, pas de bouchons, presque pas de travaux et même les péages étaient plutôt rapides. Le seul point négatif a été de ne pas pouvoir trouver de bon café le long de cette route.

Profitons-en pour voir le viaduc de Millau

Juste avant de quitter l’A75, nous avons eu le plaisir de traverser le Viaduc de Millau. Il faut payer une dizaine d’euros en voiture, mais ils en valent vraiment la peine. Pour ceux qui ne connaissent pas ce viaduc, il s’agit du plus haut pont suspendu au monde, une raison déjà bien suffisante pour le découvrir. Une très jolie airea même été aménagée, parce que presque tous les vacanciers de passage s’arrêtaient sur le pont et sortaient de leur voiture pour prendre des photos. Pas vraiment une bonne idée sur l’autoroute …

Ne passez pas à côté du Viaduc de Millau si vous êtes dans la région. L’aire aménagée à proximité est équipée de tout le nécessaire.

Ne passez pas à côté du Viaduc de Millau si vous êtes dans la région. L’aire aménagée à proximité est équipée de tout le nécessaire.

Actuellement, depuis le parking, vous pouvez rejoindre un très joli point de vue, qui offre une vue spectaculaire sur le pont. Vous trouverez également un musée qui retrace la construction du pont, un restaurant, et des toilettes dignes de ce nom. Une pause bienvenue, surtout après une longue nuit de route avec le chien. Le chemin pour arriver au point de vue n’est pas très long mais plutôt raide. La vue est à couper le souffle. Après une petit demi-heure, nous avions fait le tour de cette aire et sommes repartis.

Le plus beau camping du Haut-Languedoc

Depuis Millau, il nous restait une bonne heure de route pour arriver à notre première destination, le Domaine Le Clôt, tout près de Lacaune. Nous y sommes arrivés comme prévu, vers 14 heures. Nous avons été accueillis par les deux propriétaires, Lidewijde et Walther. Ils nous ont fait la visite et nous avons pu choisir nous-mêmes notre emplacement. Un choix difficile entre un emplacement avec une belle vue, un emplacement avec une belle vue et un emplacement avec une belle vue, que faire ?

Le chien aussi était fatigué de la route. Une petite sieste dans la tente était bienvenue ...

Le chien aussi était fatigué de la route. Une petite sieste dans la tente était bienvenue …

Tous les emplacements de ce petit camping sont spacieux et donnent sur la vallée et les collines alentour. Ils sont tous bien séparés des autres emplacements, de quoi procurer suffisamment d’intimité. Fatigués après une longue nuit de route, nous avons rapidement monté la tente et avons profité d’une belle après-midi et d’une belle soirée.
La nuit, le calme est reposant. Un hibou, quelques bruissements dans les buissons et le clapotis du ruisseau qui traverse le camping, rien de plus. Quel calme ! Le lendemain matin, nous nous sommes donc réveillés reposés et prêts pour une nouvelle journée, malgré la nuit blanche passée sur la route.

Randonnées dans le Haut-Languedoc

En venant récupérer nos viennoiseries, nous avons pu profiter des conseils de Lidewijde et Walther concernant les points d’intérêt et les chemins de randonnée. Au bar de la réception, ils ont une bibliothèque très variée de brochures et de guides. Ils sont eux-mêmes passionnés de randonnée et connaissent la région comme leur poche. Ils nous ont conseillé une très chouette randonnée autour du Lac de Vézoles, idéal pour que le chien puisse se rafraîchir de temps en temps. Super !

Le chemin vers le Pic du Montalet vaut à lui seul le détour, rien que pour ses hêtres magnifiques et balayés par le vent.

Le chemin vers le Pic du Montalet vaut à lui seul le détour, rien que pour ses hêtres magnifiques et balayés par le vent.

Pendant les dix jours de notre séjour au Domaine Le Clôt, nous avons beaucoup marché. Depuis le camping, vous pourrez emprunter deux itinéraires à ne manquer sous aucun prétexte. L’un des deux est long et raide, 25 kilomètres au total avec des différences d’altitude, mais il vous permettra de découvrir le Pic du Montalet, la plus haute montagne de la région. Rien que pour le dernier kilomètre, raide et au milieu des hêtres courbés par le vent, il faut vraiment que vous fassiez cette randonnée.

Au sommet du Pic du Montalet, cette vue splendide sur la vallée de Lacaune et du Haut-Languedoc s’offre à vous.

Au sommet du Pic du Montalet, cette vue splendide sur la vallée de Lacaune et du Haut-Languedoc s’offre à vous.

Une fois au sommet, une vue magnifique vous attend, pour récompenser tous vos efforts. Cette randonnée est tellement belle que nous l’avons faite deux fois. La première fois, il faisait nuageux et brumeux, donc nous n’avons pas vu grand-chose. La seconde fois, nous avons pu profiter du paysage et de la vue.

Seuls dans la nature

Nos randonnées étaient souvent solitaires, les quelques randonneurs croisés pouvaient se compter sur les doigts d’une main. Idéal pour profiter au maximum de la nature, surtout si vous n’aimez pas trop la foule. Tous les itinéraires sont très bien indiqués avec un marquage jaune. Ils indiquent même une croix si vous vous êtes trompés de chemin, donc aucun risque de se perdre !

Au beau milieu d’une prairie, apparaît tout à coup une Citroën à l’abandon.

Au beau milieu d’une prairie, apparaît tout à coup une Citroën à l’abandon.

La deuxième randonnée qui part du camping est plus courte, mais toute aussi belle. Là non plus, nous n’avons croisé (quasiment) personne. Le chemin commence par monter, pour arriver au sommet sur un surprenant point de vue. Une vieille Citroën à l’abandon dans la prairie complète la photo.
Après, le chemin est en descente, et une fois en bas, il remonte et traverse un petit ruisseau. Il n’avait pas plu depuis des semaines, donc le niveau de l’eau était très bas, mais on s’imagine bien qu’en cas de fortes pluies, le sentier se prête volontiers aux randonneurs aventuriers …

Villes et villages à ne pas manquer

Le village de Lacaune est à environ cinq minutes de route du camping. Il comprend quelques supermarchés et pas grand-chose de plus. Lacaune est réputée pour ses sources chaudes, mais elles ne nous intéressaient pas vraiment. Par contre, il existe ici une spécialité dont les locaux sont très fiers : la viande séchée. Le village ne manque certainement pas de jambon. Il est possible de visiter un séchoir à viande, mais nous ne l’avons pas fait.

L’une des maisons traditionnelles d’Albi.

L’une des maisons traditionnelles d’Albi.

Pas très loin du camping se trouve Albi, ville assez connue. Il faut à peu près une heure de route pour rejoindre cette capitale départementale. Albi est surnommée la ville rouge à cause des nombreux bâtiments, tels que la cathédrale, construits en brique rouge. La cathédrale Sainte-Cécile est particulière puisqu’il s’agit du plus grand bâtiment en brique du monde.

Le Pont Vieux et la cathédrale s’admirent le mieux depuis l’extérieur du centre-ville.

Le Pont Vieux et la cathédrale s’admirent le mieux depuis l’extérieur du centre-ville.

Le pont d’Albi, appelé Pont Vieux, est très connu grâce au Tour de France, passé à cet endroit en 2019 pour une étape dont Albi était l’arrivée. Le Pont Vieux est également fabriqué en brique rouge et compte onze arcs qui s’étendent sur pas moins de 150 mètres. La traversée n’est pas extraordinaire, il vaut mieux admirer ce pont depuis le lointain. En outre, ce qui nous a le plus charmé à Albi, ce sont les grandes maisons de maîtres du centre-ville, qui datent de la Renaissance.
Albi est très chouette si vous avez envie de changer et de faire autre chose. Vous aimez les villes et villages traditionnels ? Alors Albi ne peut pas manquer à votre programme si vous êtes en vacances dans la région.

Petit mais sympathique : Combret

Nous avons découvert l’un des villages les plus jolis et les plus traditionnels du Haut-Languedoc totalement par hasard lors d’une promenade dans le coin. Combret est un petit village de caractère flanqué sur une petite colline. Les jolies petites maisons sont construites très proches les unes des autres et les petites routes pentues serpentent à travers le village. Dans le village, vous ne trouverez qu’un bar, qui semble fermé pour de bon. Au sommet du village, vous découvrirez une petite église et un cimetière. À part ça, il n’y a rien à faire, si ce n’est randonner. Mais, cela veut dire aussi pas de touristes, vous aurez le village pour vous ! Après une ville comme Albi, ça fait du bien.

Le Haut-Languedoc : une perle !

Après dix jours autour de Lacaune, il était malheureusement l’heure de quitter le Domaine Le Clôt. Nous n’en avions vraiment pas envie, c’est véritablement l’un des meilleurs campings où nous avons été. On y campe en pleine nature et le calme y est olympien, dès 21 heures.
En plus, vous aurez suffisamment d’espace puisque les emplacements sont très spacieux. Presque tous les emplacements peuvent accueillir les grandes caravanes ou camping-cars. Avec notre tente, nous avions toute la place du monde. Le Clôt est un camping où vous pourrez profiter de la nature en toute quiétude.

Vous aimez la nature, le calme et les balades ? Le Haut-Languedoc est fait pour vous.

Vous aimez la nature, le calme et les balades ? Le Haut-Languedoc est fait pour vous.

Le Haut-Languedoc est également idéal pour les amateurs de nature. Ici, vous ne trouverez pas de grande ville, la plupart des villages sont très petits. Et tous encerclés par la nature. Il suffit de quelques pas pour se trouver à nouveau dans les bois. Nous sommes certains de revenir, et nous n’aurons pas besoin de réfléchir longtemps pour trouver notre camping.
La suite de notre séjour était dédiée à Meyrueis, dans les Cévennes et les Gorges de la Jonte. Découvrez bientôt nos conseils pour cette région dans la seconde partie de nos aventures.

Olle Vastbinder
  • Auteur: Olle Vastbinder
  • Pour Olle, l’aventure a camping a débuté à seize ans, lors d’un voyage Interrail. Aujourd'hui, accompagné de sa femme et de son chien, il part pour des vacances actives, de préférence dans des petits campings. Être dans la nature, faire du VTT, randonner et visiter de temps en temps un petit village, voilà ce que représente le camping pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *