Voies vertes – Les plus beaux parcours cyclables pour toute la famille

octobre, 28 2019

Le vélo permet de découvrir un pays autrement qu’en voiture. Moi-même, j’adore faire du vélo, et j’en fais souvent. J’emporte ma tente sur mon vélo et je pars pour un petit séjour camping. Sinon, je mets mon vélo dans la voiture pour découvrir la région où je campe au travers d’excursions. Quand je souhaite passer une journée tranquille avec ma compagne et notre chien, j’emprunte les Voies Vertes, répertoriées un peu partout en Europe de l’Ouest. Dans cet article, je vous explique ce qu’est une Voie Verte et pourquoi elles sont si agréables à parcourir en vélo.

Lorsque vous vous lancez dans la préparation de vacances à vélo, vous trouvez de nombreuses informations sur de fabuleux parcours cyclables. Néanmoins, comment être sûr que ces parcours sont vraiment si beaux ? Sont-ils difficiles ou non ? Le dénivelé est-il grand ou non ? Et, encore plus important, la route est-elle praticable à vélo ? S’agit-il d’une route en asphalte ? Le parcours est-il séparé du reste de la circulation ? Est-ce sécurisé ? En optant pour une Voie Verte, vous êtes certain que le parcours est accessible à pratiquement n’importe quel cycliste, peu importe son niveau.

Une Voie Verte, c’est quoi ?

Au début des années 2000, plusieurs pays européens ont décidé de réserver plus de routes à l’usage exclusif des usagers non motorisés comme les cyclistes, les piétons ou encore les cavaliers. Les premières routes de ce type se trouvaient en Wallonie et dans certains endroits de France. Là, d’anciennes voies ferrées ont été transformées en parcours piéton et cyclable. L’avantage de reprendre l’ancienne voie ferrée était que la voie était déjà tracée, et résolvait déjà le problème des montagnes ou autres obstacles grâce aux ponts et aux tunnels. Il suffisait de rendre ces routes accessibles, c’était donc une solution économique également.

Les Voies Vertes britanniques, appelées « Greenways » vous font découvrir les paysages typiques du Royaume-Uni.

Les Voies Vertes britanniques, appelées « Greenways » vous font découvrir les paysages typiques du Royaume-Uni.

Ces routes ont très vite rencontré un grand succès auprès des touristes. En effet, elles étaient sécurisées, jolies et souvent situées dans de belles régions. Et bien sûr, les touristes satisfaits sont synonymes de rentrées d’argent. C’est ainsi que ces routes ont commencé à intéresser d’autres régions et même d’autres pays. Voilà comment les Voies Vertes ont connu un succès grandissant, tout en continuant encore aujourd’hui de se développer.

Un tunnel calme et agréable le long d’un canal.

Un tunnel calme et agréable le long d’un canal.

Ces Voies Vertes sont présentes un peu partout en Europe de l’Ouest, mais portent des noms différents. Le nom officiel européen est « Greenways », mais celui-ci est utilisé uniquement dans les pays anglophones. Le nom français, Voie Verte, est beaucoup plus répandu. En Espagne, elles s’appellent « Vías Verdes », en Allemagne « Bahntrassenwege » et en Wallonie « RAVeL ».

Certaines Voies Vertes sont trop belles pour être ignorées.

Certaines Voies Vertes sont trop belles pour être ignorées.

Encore aujourd’hui, la plupart des Voies Vertes suivent le tracé d’anciennes voies ferrées, de canaux ou de rivières. L’avantage est que nombre de ces routes sont relativement plates. En outre, les voies ferrées et les bords de canaux sont généralement séparés du reste de la circulation. Il n’était donc pas nécessaire de construire une nouvelle route, tout en gardant les voitures, motos et scooters à l’écart. Idéal pour faire du vélo ou se promener en famille en toute sécurité. Les Voies Vertes sont généralement utilisées par les cyclistes, mais les autres usagers non motorisés, comme les piétons ou les cavaliers, peuvent également les emprunter.

Faire du vélo sur un chemin plat et sécurisé

Vous pouvez aussi louer un vélo au camping pour une journée sportive et amusante. Bien sûr, les Voies Vertes sont aussi adaptées aux enfants. Vous croiserez peut-être une pente où votre enfant aura besoin d’aide, mais c’est vraiment très rare. De plus, puisque les Voies Vertes sont généralement situées dans des régions touristiques, vous n’aurez aucun mal à trouver un camping à proximité.

En France, les Voies Vertes sont signalées par ce panneau.

En France, les Voies Vertes sont signalées par ce panneau.

Les Voies Vertes ont essaimé un peu partout en Europe de l’Ouest, jusqu’à former un vaste réseau de parcours cyclables. Aux endroits où les routes ne sont pas reliées les unes aux autres, des connexions adaptées aux vélos ont généralement été construites. Ces parties du parcours sont suffisamment larges pour permettre une circulation à double sens. Par contre, il est possible que vous ne soyez pas séparés du reste de la circulation. Certains parcours sont idéaux pour des excursions d’une journée, voire même pour tout un séjour à vélo. Mieux, pour les vrais inconditionnels, il est possible de faire littéralement le tour de l’Europe de l’Ouest en suivant uniquement ces parcours cyclables. Les Voies Vertes se prêtent parfaitement à l’organisation d’un séjour à vélo de camping en camping.

Qu’est-ce qui rend les Voies Vertes si spéciales ?

Une Voie Verte, c’est bien plus qu’une simple piste cyclable en bon état, plate et sécurisée. En effet, l’autre attrait de ces parcours réside dans leur environnement et leurs paysages. Il ne faut pas oublier que vous allez parcourir de superbes régions naturelles. Plus étonnant encore, vous pourrez souvent admirer la gloire passée de certains bâtiments industriels datant de la fin du 19e siècle, plus précisément de 1870 à 1910.

Bien sûr, vous n’en verrez pas tous les jours, mais vous aurez peut-être la chance de croiser une ancienne locomotive.

Bien sûr, vous n’en verrez pas tous les jours, mais vous aurez peut-être la chance de croiser une ancienne locomotive.

La deuxième révolution industrielle a vu le passage de la vapeur à l’électrique, du fer à l’acier. On appelle aussi cette période la révolution technique parce que de nombreuses innovations remontent à ces années-là, notamment les ampoules, la radio, le moteur à combustion et bien d’autres progrès techniques. C’était aussi l’époque où la production de masse régnait en maître.
C’est également à cette révolution que l’on doit les énormes usines, souvent fabriqués en brique. Ces techniques ont commencé à être délaissées après la Seconde Guerre mondiale. Pour cette raison, nombre de ces usines ont été laissées à l’abandon, également parce que la démolition aurait coûté bien trop cher. La nature a tout simplement pu reprendre ses droits.

Parfois, vous découvrirez d’anciens ponts suspendus où le mécanisme original (remis en état) a été conservé.

Parfois, vous découvrirez d’anciens ponts suspendus où le mécanisme original (remis en état) a été conservé.

Ce désintérêt a aussi eu un impact sur les voies ferrées et les canaux, puisque ces routes, qui servaient pour l’approvisionnement en matériaux, ont commencé à perdre leur utilité. En de nombreux endroits, les usines ont été détruites et les voies ferrées retirées. Néanmoins, grâce aux Voies Vertes, certaines voies ferrées ont laissé place à l’asphalte, permettant de (re)découvrir les usines de l’époque à vélo. C’est vraiment une sensation étrange de passer à côté d’anciennes usines qui tournaient pour de grandes entreprises, et dont on ne reconnaît la valeur qu’aujourd’hui.

Une véritable ancienne gare le long d’une Voie Verte à Royas, en France. Vous pourrez vous y abriter si la météo est mauvaise ou tout simplement faire une pause.

Une véritable ancienne gare le long d’une Voie Verte à Royas, en France. Vous pourrez vous y abriter si la météo est mauvaise ou tout simplement faire une pause.

Parcourir ces routes chargées d’histoire plaira à toute la famille, et surtout aux plus petits. Les tunnels et les vieux ponts transforment votre séjour à vélo en véritable aventure. Les parcours cyclables sont souvent situés dans les régions au riche passé industriel, surtout en Belgique et en Allemagne.

Passez à vélo sur les anciennes voies ferrées

Votre séjour à vélo sur les Voies Vertes ne vous fera pas seulement découvrir ces anciennes usines. En effet, il n’est pas rare de croiser d’autres ouvrages, de petite et grande envergure, datant de cette époque. Les canalisations, les robinets et les pompes en fonte sont monnaie courante sur les Voies Vertes. Parfois même, vous verrez des ouvrages dont vous ne connaîtrez pas l’utilisation. Certaines de ces constructions datent encore de l’époque où des trains à vapeur circulaient sur la route où vous vous trouvez !

Une Voie Verte laisse toujours la place à la nature et à l’environnement. Ne vous étonnez pas si vous croisez un pont littéralement recouvert de verdure.

Une Voie Verte laisse toujours la place à la nature et à l’environnement. Ne vous étonnez pas si vous croisez un pont littéralement recouvert de verdure.

Avec un peu de chance, vous pourrez voir d’anciens passages à niveaux, des gares à l’abandon, des ponts en fonte (souvent avec une belle vue !) ou d’anciens tunnels, parfois longs de plusieurs centaines de mètres ! Au centre de la France, le long de la Route du Soleil, sur la Voie Verte entre Châlon-sur-Saône et Mâcon, vous pourrez même emprunter un tunnel long de 1 600 mètres ! Dans ce tunnel, il fait souvent frais, même en plein été.

Parfois, sur les Voies Vertes, vous croiserez des constructions dont vous ne pourrez qu’essayer de deviner l’utilisation.

Parfois, sur les Voies Vertes, vous croiserez des constructions dont vous ne pourrez qu’essayer de deviner l’utilisation.

La plupart des pays d’Europe de l’Ouest ont leurs propres Voies Vertes, généralement sur leurs routes les plus intéressantes. Pour savoir quelles routes de quels pays sont absolument incontournables, je vous invite à consulter les articles qui paraîtront à ce sujet cet hiver. Commençons tout d’abord par le berceau des Voies Vertes, la France.

France – Les Voies Vertes

En France, le réseau cyclable des Voies Vertes ne cesse de s’étendre. Les nombreux parcours officiels sont souvent reliés à des Véloroutes. Ces dernières sont également adaptées aux cyclistes, mais pas forcément séparées des voitures, ni forcément plates. Ces routes sont indiquées par d’autres panneaux et sont idéales pour un séjour à vélo en France.

Les Voies Vertes ne sont pas uniquement réservées aux cyclistes. Les autres usagers non motorisés, tels que les piétons ou les cavaliers, sont aussi les bienvenus.

Les Voies Vertes ne sont pas uniquement réservées aux cyclistes. Les autres usagers non motorisés, tels que les piétons ou les cavaliers, sont aussi les bienvenus.

Les Voies Vertes sont très bien entretenues et disséminées dans toute la France. Le sud concentre les plus beaux parcours, qui rendent le paysage plus vallonné bien plus facile à supporter. Les guides indiquant toutes les Voies Vertes et les Véloroutes sont généralement disponibles en supermarché. Dans les offices de tourisme, vous trouverez, outre les guides payants reprenant tous les parcours, des dépliants gratuits indiquant les parcours régionaux. Pour vous donner une idée de ce qu’est réellement une Voie Verte, voici mon expérience.

La toute première Voie Verte, qui comprend le plus long tunnel cyclable d’Europe

Au centre de la France, le long de la Route du Soleil, se trouve la Voie Verte entre Châlon-sur-Saône et Mâcon. Il s’agit non seulement de la toute première Voie Verte, mais elle comprend aussi le plus long tunnel cyclable d’Europe, le Bois-Clair. Cette ancienne voie ferrée fait pas moins de 1 600 mètres de long et a été inaugurée en 1865. Les trains l’ont emprunté jusqu’en 1968, ensuite il a été fermé jusqu’en 2000, où il a été décidé de le transformer en tunnel cyclable. Ce tunnel est à lui seul une raison suffisante de découvrir cette Voie Verte en particulier. Le parcours entier de Châlon-sur Saône à Mâcon fait 70 kilomètres, que vous pouvez bien sûr diviser en étapes.

Les Voies Vertes sont généralement peu fréquentées. Idéal pour profiter du calme.

Les Voies Vertes sont généralement peu fréquentées. Idéal pour profiter du calme.

Le tunnel se trouve sur la portion reliant Cluny à Mâcon. Cette partie du parcours fait 24 kilomètres et est assez exigeante pour les moins sportifs. Le tunnel est situé au sud de Cluny, après un virage sur la D17. Rassurez-vous, vous n’avez pas à rouler à vélo sur cette route, vous pouvez emprunter la Voie Verte depuis Cluny. Le tunnel est à une altitude assez élevée et une pente assez raide vous attend juste avant son entrée. Heureusement, la montée n’est pas trop longue, de quoi vous laissez le temps de grimper à votre aise. Vous préférez ne pas tenter le coup ? Empruntez alors la déviation, de moins de 10 kilomètres. Mais ce serait vraiment dommage de rater le plus long tunnel cyclable d’Europe !

1 600 mètres, 11 degrés et des chauve-souris

Vous avez survécu à la montée ? Alors, vous voilà devant l’entrée du tunnel. Les portes sont grandes ouvertes une bonne partie de l’année. Néanmoins, en hiver, du 15 octobre au 31 mars inclus, le tunnel est fermé pour permettre aux chauve-souris d’hiberner tranquillement. Oui, oui, vous aurez peut-être la chance d’en voir pendant votre traversée, même si elles sont généralement peu actives en journée.

Le pont Saint-Laurent à Mâcon date du 11e siècle.

Le pont Saint-Laurent à Mâcon date du 11e siècle.

Avant d’entrer dans le tunnel, enfilez un pull ou une petite veste. Même s’il fait 30 degrés ou plus à l’extérieur, dans le tunnel, la température reste toujours autour des 11 degrés ! Après l’effort fourni pour la montée, c’est vraiment très froid. Le tunnel est bien éclairé, suffisamment pour voir correctement, mais pas trop non plus, pour ne pas perdre le charme du tunnel. Au loin, on distingue déjà la sortie, mais ne vous y trompez pas, elle est tout de même assez loin. Un cycliste moyen aura besoin de 6 à 8 minutes pour traverser le tunnel, qui donne sur une agréable descente vers Mâcon.
Le moment idéal pour s’arrêter en terrasse et admirer la ville avant de retourner au camping. Mâcon a beaucoup à offrir. Ville française traditionnelle, elle compte quelques vieilles bâtisses, comme la Maison du Bois, une maison à colombage en bois datant de la Renaissance. Le pont Saint-Laurent, du 11e siècle, vaut également le coup d’œil.

Campings avec location de VTT et vélos électriques près de Mâcon

D’autres Voies Vertes à ne pas manquer !

Dans les prochains mois, d’autres articles seront publiés pour vous faire découvrir mes Voies Vertes préférées dans différents pays. Vous avez déjà parcouru une Voie Verte et vous avez envie de partager vos conseils ? Écrivez-nous !

Olle Vastbinder
  • Auteur: Olle Vastbinder
  • Pour Olle, l’aventure a camping a débuté à seize ans, lors d’un voyage Interrail. Aujourd'hui, accompagné de sa femme et de son chien, il part pour des vacances actives, de préférence dans des petits campings. Être dans la nature, faire du VTT, randonner et visiter de temps en temps un petit village, voilà ce que représente le camping pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *